Séjours linguistiques et sportifs internationaux VÉLA

MENU

Destination
Type d'hébergement

Court séjour linguistique à l’étranger : pourquoi partir au moins deux semaines

Vous souhaitez envoyer votre enfant en séjour linguistique et vous vous interrogez sur la durée de ce séjour ?

Pas de mystère, l’immersion est l’élément essentiel pour apprendre la langue. La durée du séjour linguistique, par contre, est tributaire de plusieurs facteurs : le budget que vous pouvez y consacrer, le niveau de langue de votre enfant et sa capacité d’assimilation.

En effet, il n’y a pas de miracle et il n’est pas possible d’acquérir un niveau minimum en dessous de 2 semaines. Pour les plus jeunes qui ont encore besoin de se sentir protégés, cette courte période les initiera en douceur à une première séparation, à devenir autonome et indépendant.

En intégrant une famille d’accueil ou une structure scolaire, votre enfant se retrouvera en immersion totale, avec l’obligation de communiquer uniquement dans la langue choisie ; peu importe s’il fait des fautes, s’il ne connaît pas tout le vocabulaire nécessaire, l’essentiel est d’échanger, de se faire comprendre, les mots viendront peu à peu, la confiance en soi aussi. Au bout de quelque temps, il se familiarisera avec les gens qui l’entourent, avec la langue et les expressions de la vie de tous les jours et ce séjour lui ouvrira l’esprit sur les différents modes de vie et lui apprendra à respecter ces différences.

Au début, il sera obligé de faire des efforts pour se faire comprendre, pour s’habituer à sa nouvelle vie sans ses parents, il devra prendre ses marques et se familiariser avec son environnement ; tout cela prendra bien quelques jours, ce n’est qu’après cette intégration qu’il pourra vraiment se consacrer à ses cours de langue, raison pour laquelle il aura besoin de 2 semaines au moins. Cette première semaine sera donc fatigante, un peu stressante. De plus, le fait d’y passer un week-end entier lui permettra de mieux faire connaissance avec ses proches, de façon décontractée, que ce soit au sein de sa famille d’accueil ou de sa structure scolaire, il appréciera cet intermède sans obligation de cours. Au cours de ce week-end, il pourra profiter d’activités sportives ou culturelles ou simplement visiter les environs et c’est à ce moment-là qu’il fera plus facilement des efforts de communication avec l’aide de sa famille d’accueil ou de son groupe de camarades.

La deuxième semaine le trouvera plus à l’aise, aussi bien dans son environnement que dans sa facilité à se faire comprendre. Les inhibitions seront tombées et votre enfant osera maintenant plus facilement intervenir dans une discussion ou poser les questions concernant la vie de tous les jours. Son assiduité aux cours de langue améliorera son vocabulaire et il commencera à créer des liens avec d’autres élèves de sa classe. La crainte d’être jugé et les blocages disparaîtront. L’obligation qu’il aura de communiquer uniquement dans la langue choisie est la plus efficace des méthodes.

Tous les jeunes qui reviennent d’un séjour linguistique regrettent tous de rentrer car c’est seulement au bout de ces 2 semaines qu’ils commencent à apprécier leur éloignement et à s’adapter à leur nouvelle vie. Ils sont contents d’avoir pu acquérir une autonomie qui ne leur paraissait pas forcément nécessaire dans leur milieu familial, avec l’obligation de gérer leur argent de poche, leur linge, leur moyen de transport pour aller en cours ou en sortie. Ils apprécient leurs échanges avec leurs camarades de classe souvent internationaux et le développement de nouvelles compétences En quelque sorte, ce séjour fait office pour la plupart d’entre eux de “vacances utiles”. Ils en reviendront avec des souvenirs de voyages plein la tête, et, à défaut d’en revenir complètement bilingue si c’est leur première expérience, l’envie de repartir l’année suivante renouveler l’expérience.

 

 

famille-accueil-séjour-langues

Tous droits réservés © 2019 VÉLA - Mentions légales - RGPD - Conditions générales de vente - Création WebexpR

suscipit commodo libero consectetur amet, Praesent mi,