Séjours linguistiques et sportifs internationaux VÉLA

MENU

Destination
Type d'hébergement

Bien comprendre la réforme de l’enseignement des langues au lycée

“Chaque élève doit être capable de communiquer dans au moins deux langues vivantes à la fin de l’enseignement secondaire” ; afin d’atteindre cet objectif, l’enseignement des langues étrangères s’engage dans une vision européenne forte.

L’apprentissage des langues vivantes 1 et 2, (renommées langues vivantes A et B) est un point capital dans la réforme de l’enseignement des langues au lycée. Les programmes sont communs à l’ensemble des langues vivantes étrangères et régionales, ils insistent sur la communication orale et les niveaux de compétence demandés se basent sur le Cadre européen commun de référence pour les langues. L’apprentissage d’une 3ème langue vivante est possible dès la seconde.

Désormais, il y aura 5h30 d’enseignement des langues vivantes en seconde, 4h30 en première et 4 h en terminale. Les élèves devront être en mesure de communiquer facilement avec des interlocuteurs étrangers.

En seconde, l’entrée culturelle des nouveaux programmes ne change pas, l’ART DE VIVRE ENSEMBLE sera constitué de 8 axes :

Six de ces axes devront être traités dans l’année et chaque axe sera étudié en 1 à 3 séquences.

En première et terminale, l’enseignement permettra aux élèves de pratiquer les langues couramment afin de les rendre indépendants oralement, il devront pouvoir facilement prendre part à une conversation et comprendre un texte écrit.

L’entrée culturelle des programmes du cycle terminal ne change pas et se nomme toujours « Gestes fondateurs et mondes en mouvement ».

Elle se décline en huit axes :

Là encore, six de ces 8 axes seront étudiés, le choix des sujets en revient à l’enseignant qui décidera dans quel ordre et de quelle façon il les traitera.

Les élèves, en plus de pouvoir échanger et communiquer avec les moyens habituels : vocabulaire, grammaire, phonologie, devront s’immerger dans la culture des pays concernés et les situer historiquement et géographiquement, afin de faciliter leur mobilité en Europe et dans le monde. Les objectifs étant de faire comprendre aux élèves les enjeux de la maîtrise des langues dans le monde professionnel de demain. Ceux qui auront réalisé des séjours linguistiques auront déjà commencé à appréhender les langues étrangères et la culture des pays.

L’enseignement s’enrichit par rapport au collège grâce à un entraînement régulier. De plus, l’enseignement d’une ou plusieurs disciplines non linguistiques se fera en partie en langue étrangère, par exemple sur trois heures de cours hebdomadaire d’histoire-géographie, une heure se fera en anglais, allemand ou espagnol.

Les élèves ayant un niveau linguistique similaire seront regroupés selon leurs compétences. L’expression orale sera facilitée grâce à ces regroupements.

On notera le rôle important que l’on va accorder au numérique, réseaux sociaux, médias numériques, tablettes, MP3, MP4, etc. qui permettra aux élèves de progresser plus rapidement, aidés de leurs professeurs, ainsi qu’à la mobilité demandée telle que les rencontres, les échanges, et les stages linguistiques. L’immersion dans le pays de la langue étudiée est garante de progrès rapides.

Une attestation de niveau dans toutes les langues étudiées sera transmise avec le diplôme du baccalauréat. Une des mesures de la réforme de l’enseignement des langues vivantes est de proposer gratuitement une certification en langue vivante étrangère de niveau B1 avec obtention possible du niveau A2 selon les résultats.

L’intérêt des stages linguistiques est plus que jamais primordial dans ce nouveau programme de réforme.

enseignement-langues-séjour-linguistique

Tous droits réservés © 2019 VÉLA - Mentions légales - RGPD - Conditions générales de vente - Création WebexpR

massa neque. commodo velit, elementum sed risus. facilisis