Séjours linguistiques et sportifs internationaux VÉLA

MENU

Destination
Type d'hébergement

Il faut avoir en sa possession un visa canadien ou une autorisation de voyage électronique (AVE) avant de pouvoir effectuer un déplacement vers le Canada. Les procédures ont été simplifiées car les personnes bénéficiant du programme d’exemption de visa peuvent ainsi s’inscrire en ligne pour obtenir leur autorisation électronique, pour un séjour de courte durée.

Quel est le prix de l’AVE Canada?

Le prix de l’autorisation électronique est de 7 $ CAD, soit environ 4,78 €. La durée de validité de l’autorisation électronique est de 5 ans, à condition que le passeport soit valable sur la même période. Durant cette période de 5 ans, le possesseur de l’autorisation électronique peut effectuer autant de déplacement qu’il le souhaite, vers ce pays. Néanmoins, la durée de chaque séjour est limitée à 3 mois au maximum.

Préparer son autorisation électronique ?

Chaque année, le nombre de personnes bénéficiant d’une exemption de visa pour visiter ce pays est beaucoup plus important que l’effectif des voyageurs ayant besoin d’un visa. Le gouvernement canadien a ainsi décidé de faciliter les procédures d’entrée des personnes bénéficiant du programme d’exemption de visa. L’autorisation électronique permet au gouvernement canadien d’estimer les risques que représente une personne. Les voyageurs jugés comme présentant un faible risque sont ainsi autorisés à entrer sur le territoire canadien.

Il faut se rendre sur le site officiel du gouvernement canadien pour remplir le formulaire de l’autorisation électronique. Ce document est relié au passeport du voyageur. Les informations qui y seront indiquées doivent correspondre à celles présentes sur le passeport. De plus, si la durée de validité du passeport expire, le voyageur doit faire une nouvelle demande d’autorisation de voyage électronique.

Quels sont les motifs de refus de l’autorisation électronique ?

L’autorisation de voyage électronique est un document qui atteste que la personne ne présente aucun risque pour la sécurité du pays. De ce fait, les motifs de refus les plus courants concernent la criminalité ainsi que les raisons médicales. Lors de l’analyse des requêtes, les responsables de l’AVE prennent en compte tous types de délits. Ainsi, une conduite en état d’ébriété, qui s’est produite il y a quelques années, peut motiver un refus de l’autorisation électronique, même si le casier judiciaire est resté inchangé depuis le dernier délit. Des motifs de refus plus graves existent également, comme l’appartenance à un groupe terroriste, l’espionnage ou encore la participation à des crimes de guerre ou des crimes contre l’humanité.

L’autorisation électronique garantit-elle l’entrée dans ce pays ?

Les personnes bénéficiant du programme d’exemption de visa font régulièrement l’erreur de croire que l’autorisation électronique garantit l’entrée sur le territoire canadien. Cette autorisation ne garantit pas le droit de fouler le sol canadien. Elle permet au citoyen étranger d’embarquer dans un vol en direction du Canada et lui offre la possibilité d’accéder à un point d’entrée. Néanmoins, une fois sur place, le voyageur devra s’entretenir avec un agent des douanes. Suite à l’entretien, ce dernier décidera si la personne est autorisée ou non à entrer dans le pays. Il ne faut toutefois pas paniquer puisqu’une fois sur place, les cas de refus sont assez rares. L’agent des douanes n’a aucune raison de refuser le droit d’entrée si tous les documents sont en règle, à moins d’avoir que le voyageur ait des intentions illégales.

Les cas des permis d’études et des permis de travail

Depuis le 1er août 2015, les personnes ayant un permis d’étude ou un permis de travail n’ont plus besoin d’effectuer une demande d’autorisation électronique. Ce document est délivré en même temps que le permis de travail ou le permis d’étude. En cas de renouvellement du permis de travail ou du permis d’étude, l’autorisation électronique sera aussi remplacée et mise à jour automatiquement.

Tous droits réservés © 2019 VÉLA - Mentions légales - RGPD - Conditions générales de vente - Création WebexpR

velit, Curabitur eleifend Donec odio elit. commodo in id, Phasellus elit. ante.